FSB/COVID-19 : Les transferts monétaires trimestriels de 15.000 francs CFA reprennent dans les villages

Initialement prévus pour toucher 61.000 ménages pauvres en fin 2020, et 120.000 ménages à l’horizon 2021, les Transferts monétaires ciblent désormais 140.000 ménages vulnérables des 209 cantons les plus pauvres du Togo. Les transferts monétaires visent à soutenir, pour une durée de 06 mois, leurs consommations et leurs capacités à faire face aux chocs dû à la pandémie du COVID-19, à travers une allocation trimestrielle de 15.000 francs CFA.

En effet, vu l’accroissement des risques de contamination du COVID-19, et conformément aux dispositions préventives prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation de cette infection, l’opération de transferts monétaires initiée dans le cadre du projet de Filets sociaux et services de base (FSB), ainsi que les activités du projet d’opportunités d’Emploi pour les jeunes vulnérables (EJV), ont été suspendues depuis le 24 mars 2020, occasionnant une perte de revenus pour les bénéficiaires de ces actions.

A en croire la directrice générale de l’Agence nationale d’appui au développement à la base (Anadeb), madame Mazalo Katanga, cette suspension a permis de réorganiser les modes opératoires des différents projets exécutés par cet établissement public, afin de prendre en compte les mesures barrières, et éviter que leurs activités deviennent un vecteur de la maladie. Abordant la question des chocs engendrés par le covid-19, elle a indiqué qu’à travers un appui de la Banque mondiale, le gouvernement a décidé non seulement la reprise du programme des transferts monétaires en milieu rural mais aussi de l’étendre à 79.000 nouveaux ménages pour une période de 6 mois.

En effet, dans le respect scrupuleux des mesures barrières, l’opération des transferts monétaires a repris ce 06 mai 2020 au profit des 140.000 ménages dans une centaine de villages répartis dans les 5 régions du Togo. Du port systématique de masque au lavage des mains en passant par l’observation de la mesure de distanciation sociale, toute personne présente sur les lieux de paiement est tenue au respect des dispositions prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du coronavirus.

Dans les villages d’Agoudza-Badza dans le canton de Badja (préfecture de l’Avé), d’Amelibomé, de Hlankopé, et de Djagblé-village dans le canton de Djagblé (préfecture de Zio), de kini Kondji, Awouté kondj et Bedjeme (préfecture de Yoto), les paiements sont précédés d’une sensibilisation sur les mesures prises par le gouvernement dans la lutte contre la pandémie, les mesures barrières, l’utilisation des fonds de transferts, et sur les nouvelles organisations de l’opération. Des dispositifs de lavage des mains sont installés dans les villages, les températures des participants sont contrôlées à leur arrivée sur les sites des paiements, des marquages sont faites au sol pour faire observer la distance sociale, et les guichets démultipliés dans les villages pour limiter le nombre de bénéficiaires par agent-payeur.

Mazalo, une bénéficiaire des transferts monétaires dans le village d’Amelibomé, se réjouit de la reprise des paiements : « je suis très contente et très heureuse. Je suis à ma cinquième tranche de transfert monétaire, et je rends grâce à Dieu qu’on ne nous a pas oublié malgré la nouvelle maladie du coronavirus. Cet argent nous aide beaucoup dans le village à supporter nos enfants, à subvenir à nos besoins de santé et à faire face à nos dépenses alimentaires.» Intervenant dans le même sens, madame Mensavi Wayebi, bénéficiaire dans le village de Hlankopé ajoute qu’ils ont été sensibilisés sur l’application des gestes barrières que le gouvernement a définies pour leur propre santé.

Pour rappel, l’opération de transferts monétaires mise en œuvre dans les milieux ruraux du Togo est exécutée par l’Anadeb dans le cadre du projet de Filets sociaux et services de base (FSB) à travers un financement conjoint de la Banque mondiale et de l’Etat togolais. Ils visent, au-delà des cas de vulnérabilité spécifiquement dus au Covid-19, à accroître les revenus et la consommation des ménages ciblés, et de ce fait, leur capacité à faire face aux chocs.

Voir les images :
https://photos.app.goo.gl/eJ6TUpai448DbWpF8

Related posts

*

*

Top